« Mais ça te prend 5 minutes non ? »

  • demande par le cdp sur le t’chat interne si on est disponible pour quelque chose + explications vite fait : 30 secondes
  • analyses, discussion, précisions pour avoir une visibilité sur ce qu’il y a à faire : 3 minutes
  • fin du bout de code qu’on faisait histoire de pas perdre le fil : 1 à 5 minutes (dans le meilleur des cas)
  • ouvrir le projet, aller sur le bon bout de code, vérifier qu’on est au bon endroit (via die() ou console.log() yolosef hein) : 30 secondes (si tout se passe bien)
  • Appliquer la modif (par exemple, ajouter un bouton) niveau HTML : 10 secondes
  • Lui appliquer du css (ouvrir le fichier css, écrire les lignes, vérifier que tout va bien sur d’autre navigateurs) : 5 minutes
  • $ git push, demande de mise en prod, vérifier en prod que tout va bien (vider les caches, etc) : 10 minutes (dans le meilleur des mondes)
  • se replonger dans le code où on était et rependre le fil tel qu’il était, se déconcentrer dessus et revenir à la concentration qu’on avait : 5 minutes

Avec beaucoup de mauvaise foi et de mauvais timing nous arrivons donc à 29 minutes d’interruption.

Soit jamais moins de 6 minutes comme deviné par le cdp.

Prochainement, je ferai la lumière sur cette déclaration que tout le monde connaît : « mais t’as JUSTE ça à faire, non ? »